Les bons à savoir avant de partir pour la Corée du Nord

Ne profitant pas d’une très bonne réputation, la Corée du Nord reste néanmoins une destination possible pour les vacances. À moins bien entendu de s’attendre à quelques restrictions.

Un voyage sur surveillance

voyage-sur-surveillanceDéjà que le pays ne facilite pas forcément l’obtention du visa, si vous réussissez avoir l’autorisation requise pour pénétrer sur le territoire, sachez que vous ne serez jamais libre de vos mouvements. Un accompagnateur désigné par les autorités sur place sera toujours à proximité : que ce soit dans les bus et les moyens de transports publics que pendant les visites. D’ailleurs, dans ce pays, l’utilisation des moyens de transport public est soumise à quelques restrictions pour les étrangers.
En outre, il est quelques interdits à l’entrée sur la frontière du pays. Tel est le cas par exemple des Smartphones et de l’utilisation libre de l’internet. Les autorités en place gardent un œil attentif aux mouvements de chaque personne et bloquent l’accès à certaines informations gênantes.
Il parait bien de noter que l’obtention d’un visa pour la Corée du Nord est soumise à une condition d’hébergement très stricte, mais pas uniquement. En plus d’avoir un point de chute obligatoire et une assurance voyage, vous devez aussi acheter directement un billet d’avion aller et retour. Le but des autorités étant que s’assurer que vous n’allez pas vous établir sur place.

Déconseiller par le « conseils aux voyageur »

deconseiller« Conseils aux voyageurs est une application destinée à faciliter la préparation de n’importe quel périple autour du monde. Elle vous donne les conditions climatiques sur place, le niveau de sécurité et tout un tas d’information qui visent à vous permettre de prendre votre décision en toute connaissance de cause.
Pour ce qui est d’une visite en Corée du Nord, même l’application est perplexe. Il faut dire que la tension sur place est palpable. Ce qui ne garantit pas une sécurité optimale aux voyageurs. Et d’ailleurs, la France comme bon nombre de pays dans le monde n’a pas d’accord de coopération avec la Corée du Nord. Ce qui peut rendre assez difficiles l’extraction et le rapatriement en cas de problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *